Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trompette et trombone..au "Sax" (Port de Hyères)

 

Des retrouvailles...35 ans après.

J'ai donc retrouvé mon vieux copain Milou. Je dis vieux car il a quand même...un an de plus que moi. Et vu son âge, ça compte !

Je m'étais préparé avec soin. Douché. Rasé de prêt. Parfumé...et soudain je réalisai. Je m'adressai au mec qui me faisait face...dans le miroir :

- T'es quand même con ! lui dis-je. Tu ne vas pas à un rendez-vous galant !

Le rendez-vous avait été fixé à 18 h 30. C'était à Hyères, hier. Lui (trompettiste) et moi (tromboniste) nous étions retrouvés au Sax, sur le port. Avec Milou en mai  juillet, nous avons déroulé le film de nos souvenirs. Histoire de vérifier qu'Alzheimer ne nous avait pas déjà frappés.

Ainsi va le tourbillon de la vie...On s'est connu, on s'est reconnu...des décennies plus tard. Un immense plaisir et une émotion non dissimulée de se revoir 35 ans après avoir partagé à Jardin (Isère) des moments d'enfance mémorables. Surtout que chez lui, il y avait trois filles...et chez nous, trois garçons ; autant dire que ça allait pas trop mal. Milou ? c'était le copain qu'il fallait donc avoir. Pas fous avec les frangins.

Ensemble nous avons pratiqué de la musique dès notre plus jeune âge dans la formation musicale l'Etoile jardinoise que dirigeait un certain Georges Lentillon (Jo). Les répétitions, concerts, défilés, sorties diverses ont rythmé notre jeunesse.

Et puis un jour, un bataillon de majorettes Les Sirènes s'est formé à Jardin. Avec à sa tête un homme dynamique Christian Livio (il était président ; ne l'imaginez surtout pas en jupette, en dehors de soirées...déguisées bien sûr.). 

Et comme le président des majorettes était aussi celui du groupe de musique (Etoile jardinoise), des rapprochements se sont noués. L'attelage entre majorettes et musiciens a fonctionné sillonnant de nombreuses routes, en voiture ou avec deux bus.  Nous avons fait des prestations communes...mais pas seulement. La complicité entre majorettes et musiciens ? un alliage qui a même débouché sur certaines alliances nuptiales. Difficile de résister au chant des Sirènes.

Il fallait que tout ce petit monde (majorettes et musiciens) marche au pas en formant de belles lignes...et accessoirement de belles courbes. Alors avant des échéances cruciales, les deux groupes faisaient le tour de la cour de l'école ; "une deux ; une deux" disait Jo avant de lancer quand ça ne lui convenait pas :  on dirait un troupeau de chèvres !!

Mais au-delà de la musique, bien d'autres moments nous ont rassemblés : Milou et deux trios de frères...Des 400 coups bien sympathiques (dont 399 pour Milou). Ca balance.

L'un qui a  trouvé le moyen de s'embourber dans une carrière y laissant une bottine toute neuve...et devant rentrer à cloche-pied..pour subir le courroux paternel.Une vitre descendue par le plomb d'une carabine...Des balades en vélo... Un vieux voisin ivrogne que l'on aimait taquiner...Alors l'ivrogne se plaignait parfois - quand il avait bu, donc très souvent -  à qui voulait l'entendre des moqueries des fils du maire et des adjoints. Mais nous on l'aimait bien ; c'est pour ça qu'on l'agaçait.

De cela nous avons parlé et de bien d'autres choses encore....il était près d'une heure du matin quand nous nous sommes séparés.

Alors bien sûr, je sais. Je sais que lorsque l'on convoque des souvenirs et que l'on compte en décennies...le poids des années devient prégnant.

Toutefois, hier, nous avons aussi et surtout créé des souvenirs pour l'avenir...Vivement demain comme le disaient  - dans un slogan - des gens du passé.

 

Tag(s) : #Anecdotes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :