Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Très tôt, en ce matin du Mercredi 5 novembre 2008, nous découvrons sur les écrans de télévision, en direct, le visage du 44ème président des Etats-Unis d'Amérique.

Pour la première fois,
un Noir vient d'accéder à la fonction suprême.

Dans un discours simple, émouvant et empreint d'humanisme, le président élu harangue la foule.
C'est  une mosaïque de larmes de joies, de sourires et de couleurs qui lui fait face.

L'Amérique semble être une autre soudain. Une Amérique qu'on aime. 

Il est 7 h 40 lorsque j'arrive à la gare SNCF de Lyon-Part-Dieu.

En passant devant l'un des kiosques à journaux, j'aperçois au loin la "Une" d'un magazine : "
Oseront-ils ?".

Sur l'esplanade de la gare, les distributeurs de journaux gratuits sont à l'oeuvre.
Les titres des quotidiens imprimés dans la nuit sont bien timides et ne nous apprennent pas grand chose.
On entend ici où là,  prononcer le nom de "
Obama".

On sent qu'il s'est passé quelque chose, cette nuit.

Pour me rendre au bureau, j'emprunte le tramway et j'imagine une brève conversation entre deux passagers des transports publics :

-Vous vous rendez compte ? Mais où va le monde ?
-Oh ! oui ! ma brave dame.
-Et maintenant, il va falloir qu'on se lève pour leur laisser notre place dans le métro ou le tramway?
-Franchement, ça serait vraiment honteux ! Ce serait le monde à l'envers.

Ce soir, avant de reprendre mon train, j'achète un grand quotidien du soir à la gare.
Je sais que les informations seront  fraîches, précises, pertinentes.

Je m'installe dans le train et je parcours les grands titres et les photos.
Je réalise que sur le siège à côté de moi,
une jeune femme de couleur jette un oeil par-dessus mon bras.
Je comprends qu'elle est en phase avec le Monde.

Je porte mon regard en sa direction et lui lance :
-Alors ! heureuse ?
Son large sourire est annonciateur de sa réponse :
-oui !!!
L'étudiante en communication m'avoue ne pas avoir dormi de la nuit.
-Vous avez donc passé une nuit blanche ! lui dis-je.

Oui.
Ils ont osé.
L'Amérique peut être à nouveau  fière d'elle-même.
Le Monde irradie aussi de bonheur.

Pour Barack Obama, la tâche sera rude tellement les défis sont nombreux.

Mais une chose est sûre : les dispositions d'esprit du nouveau président et le regard qu'il porte sur la souffrance des Américains et sur le monde sont déjà une victoire certaine.


Faisons un rêve  : qu'un jour, un événement comme celui du 4 novembre 2008 n'en soit plus un.

L'Histoire nous prouve que nous avons
des raisons d'espérer.

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :